Mon parcours

Un jour, je suis tombé sur une photographie de Salvador Allende sortant de son bureau, mitraillette sous le bras, quelques minutes avant son suicide lors du coup d’état de septembre 1973…

Ce qui m’a le plus frappé dans cette image c’est le regard de celui qui sait qu’il va disparaître dans quelques minutes. Je n’aurais jamais cru qu’une photo puisse véhiculer un message aussi fort.

Trouver ces messages, les extraire du réel et les transformer en images est un processus délicat, qui n’obéit hélas à aucune formule magique. Se mettre en quête de ces messages témoigne d’une arrogance sans borne mais impose aussi beaucoup de patience et de frustration !

De formation scientifique – j’ai un doctorat en géochimie et géologie – je n’étais pas destiné à la photo. L’amour des images et les nombreuses photos que j’ai vues m’ont sans doute détourné de mon objectif initial. Pourtant, il n’y a pas de reniement. Curieusement, les points communs ne manquent pas entre le naturaliste et le photographe.

Depuis 5 ans, je recherche des messages, des traces, à photographier. Et cela ne se limite pas aux portraits. Il y a les gens c’est vrai mais aussi les groupes, la ville, les paysages, les objets qui sont autant de composantes de mon travail.